S'Bock's Gààrde

S'Bock's Gààrde ..  quel nom curieux pour un jardin! Et pourtant...
Chez nous, en Alsace, le fermes portent un nom. Souvent celui de leur propriétaire (celui qui a construit) ou bien celui d'une activité de la ferme. Notre corps de ferme a été bâti en 1831 par Mickaël BOCK. Son nom devenait du coup, "s'Bocks".
Inutile de chercher plus loin: Jardin se disant "Gààrde" en alsacien (très proche du Garten des Allemands ou du Garden des Anglo-saxons), nous l'avons donc appelé "s'Bock's Gààrde". CQFD !


C'est un jardin de 2000 mètres carrés dessiné et réalisé ex nihilo en 2003, sur un terrain sablo-limoneux assez séchant lors d'été secs. Il est plutôt de type Anglais, puisqu'une pelouse centrale vous invite à vous perdre entre pergolas et sentiers de mixed borders de vivaces. Son intérêt, outre que vous y serez accueillis simplement mais avec plaisir (si vous êtes sympathiques!), réside dans le fait qu'il s'agit d'un jeune jardin de 9 ans. Les arbres sont loin d'être matures et les buissons ainsi que les rosiers demandent encore un peu de temps pour être à l'optimum de leurs charmes. Il est donc intéressant pour se rendre compte de ce qu'est un jardin en cours de réalisation.
Soyez gentils: ne venez pas en pensant y trouver un lieu parfait; vous seriez déçus!

A bientôt

Claire et Christophe

(si vous désirez le visiter, appelez-nous en soirée au 03 88 90 84 74)


Le jardin est rectangulaire, en pente douce et exposé plein sud. Composé de bandes de terre variées mais plutôt séchantes, il a fallu (et ce n'est pas fini! ) tester puis jongler avec toutes les espèces à notre disposition.



La pergola a été réalisée pour soutenir des rosiers grimpants. Ces derniers sont encore trop jeunes pour la recouvrir, mais cette pergola structure bien cette partie du jardin.




Le bassin est amené à recevoir nénuphars et plantes de bordures. Pour l'instant, il est malheureusement trop exposé au soleil. Un Acer freemanii a été planté au bord pour y palier. Mais il est encore trop jeune. Gare aux algues vertes!

 




Le printemps est le moment des bulbes. Notre terre assez sablonneuse se prête assez bien à la mise en valeur et à la survie des tulipes, narcisses, mais aussi eremurus et aulx d'ornement..








Vue générale du côté "est" du jardin. La pergola borde un talus planté, très séchant. A gauche, on aperçoit la ronde des rosiers.





La ronde des rosiers, un hexagone dont les proportions sont harmonieuses



Le talus (côté Est) a été créé avec la terre excavée lors de la création du bassin. Après un certain nombre de tatonnements, nous avons opté pour des sedum, des armoises et d'autres plantes de terrains arides.

 







C'est au mois de mai que le jardin devient le plus beau. Les nuances de vert permettent d'en profiter avant même le maximum de floraison.

 


 

La ronde des rosiers, début juin,  se couvre de fleurs

 

Les nénuphars s'épanouissent dans le bassin

 

 

Les Eremurus exposent sans complexe leur beauté

 

 

Et que dire des roses ....

 

 

 

 

 


Même les cétoine vertes sont attirées par "Golden wings" !
 

Le 6 juin 2010, pour la première fois, nous avons ouvert notre jardin à la visite dans le cadre de la traditionnelle Fêtes de Roses Anciennes,  de notre association. La date coïncidait avec la journée nationale des "jardins en Fête".
450 personnes ont répondu présentes. Un succès magnifique, d'autant que presque tous les visiteurs étaient de vrais  passionnés.

 

 

 

 

Parmi les exposants, Catherine Klein et ses Mandalas a fait forte impression! Avec sa passion habituelle, elle a rélisé toute une série de clichés que vous pouvez découvrir en cliquant sur le lien suivant:
http://kath.klein.free.fr/?paged=2


De même, notre amie Martine Delhaye , la potière, a également un site que vous pouvez (devez?) visiter. Et si vous deviez être interessés, sachez qu'elle a son atelier à Achenheim.
http://marterre.over-blog.fr


Nos cousins vignerons, Claude et Annie, officiant chez un grand nom de Dambach la Ville, était là aussi pour faire gouter des vins dont les aromes étaient floraux. Bluffant !
http://schaeffer-woerly.pagesperso-orange.fr/


Enfin, nos amis les Maurer de Saverne, de fabuleux aquarellistes, ont montré de quoi ils étaient capables en reproductions de fleurs.

 

Nous avons donc tout naturellement décidé de recommencer l'expérience. Notre jardin sera donc ouvert le dimanche 5 juin 2011.



Réagir


CAPTCHA


Newsletter

En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de L'Herbe Folle.